top of page

Les 10 règles à connaître pour réussir sa newsletter

L’email marketing est un moyen efficace de communiquer auprès de ses contacts. Qu’il s’agisse d’adhérents, de clients, de prospects, de fournisseurs, de partenaires, le respect de certaines bonnes pratiques vous permettra d’améliorer vos résultats, c’est à dire concrètement de déclencher plus d’ouvertures et plus de clics de vos emails.



1 Travailler l’objet de son message

L’objet est le principal facteur d’ouverture de l’email, il intervient à plus de 70% sur celui-ci. Celui-ci doit être court (80 caractères conseillés maximum) et décrire de façon honnête le contenu de votre email. Un objet précis et clair ne trompera pas le lecteur et vous donnera par la suite de précieuses indications sur ce qui l’intéresse vraiment. Evitez les majuscules dans l’objet. Personnalisez l’objet par destinataire. Un email qui s’adresse à vous directement (reste à savoir si vos contacts préfèrent être appelés par leur prénom, leur nom…) retiendra plus facilement votre attention.

2 Personnalisez l’expéditeur et le sender email de votre message

On ouvre plus facilement un message qui vient de Julien de l’association X, et de l’adresse julien@associationX.fr qu’un message venant simplement de l’association X et d’un contact@associationX.fr. L’email est un moyen efficace de communiquer d’une personne à une autre, alors n’oubliez jamais de personnaliser ces deux élèments. Pour cela, inutile d’envoyer les messages un par un, de nombreux outils existent pour réaliser du “publipostage” d’emails.


3 Utilisez le préheader

Dans certains logiciels de messagerie, surtout mobile, le préheader apparait avant même que le contact n’ouvre le message. Ne vous privez pas de l’utiliser, c’est une opportunité de faire passer un message que l’objet seul ne pourrait pas transmettre.


4 Privilégiez le texte

Intégrez à minima 50% de textes dans vos messages. Même si la plupart des logiciels de messagerie interprètent correctement le HTML (le langage utilisé pour les newsletters), certains outils n’affichent pas spontanément les images et votre contact doit être en mesure malgré cela de comprendre votre propos.


5 Ne dites pas tout

La newsletter est essentiellement un relai vers une page Internet, une landing page, un formulaire… Dans le cas ou vous auriez beaucoup à raconter, utilisez plutôt des extraits avec un lien renvoyant vers la version complète en ligne. Vous ferez gagnez du temps à vos contacts et vous identifierez ceux qui en cliquant se sont montrés plus intéressés.


6 Ne mentez pas

Cela peut sembler logique et même évident, mais cliquez sur un email et s’apercevoir que la promotion proposée n’existe pas ou qu’elle est soumise à tout un nombre de critères qui ne vous correspondent pas crée énormément de frustration. Soyez clair sur votre message et votre intention ou alors attendez vous à un grand nombre de plaintes et de désinscriptions.


7 Identifiez et trackez vos liens

Si vous avez plusieurs produits ou services à mettre en avant, il sera intéressant d’identifier quel contact s’est montré intéressé plutôt par l’un que par l’autre. La plupart des outils professionnels permettent de faire cela de façon automatique. Certains proposent même de créer ensuite des listes de contacts en fonction des liens cliqués. Imaginez une agence immobilière qui enverrait chaque semaine les nouvelles offres. Ce service lui permettrait d’identifier qui a cliqué sur quelle offre pour ensuite reprendre contact directement avec une offre personnalisée. Au niveau d’un établissement public, des liens renvoyant vers différents articles permettraient d’identifier les besoins d’informations pour tel ou tel contact pour ensuite l’orienter vers tel ou tel service.


8 Signez vos emails

Lorsque vous envoyez un email avec votre logiciel de messagerie, votre message est normalement signé avec vos coordonnées. Utilisez la même méthode pour vos envois de masse. Ainsi vos contacts pourront vous contacter directement (ou pas) mais surtout la signature est appelée un élément de réassurance. Cela rassure votre contact de savoir qu’il peut vous joindre vous directement.


9 N’utilisez pas le no-reply

Je le répète, l’email est un médium permettant à au moins deux personnes de discuter, d’échanger un message. Il n’y a pas d’échange si vous ne permettez pas à vos contacts de vous répondre. Par ailleurs, les fournisseurs d’accès à Internet (les FAI), vont rapidement vous considérer comme des spammeurs et vous bloquer dans l’envoi de vos emails. Un spam est un message qui n’a pas été désiré. Ne prenez pas de risque et créez une adresse destinée à la réception de vos messages que vous consulterez quotidiennement.


10 Utilisez des images et de la couleur

Si le texte est important, les images permettent une meilleure assimilation de votre message. Il est possible de faire passer un message de plusieurs lignes en une seule petite image bien conçue. N’hésitez pas à utiliser des couleurs pour agrémenter vos messages, sans toutefois en abuser. 4 couleurs c’est déjà pas mal pour un seul email. Au delà, à moins de vouloir adresser des enfants, vous risquerez de manquer de sérieux. Il existe encore de nombreuses bonnes pratiques pour améliorer les résultats de ses emails. En bonus, en voici un tout dernier.


11 Faites des tests

La plupart des outils professionnels permettent de faire de l’A/B testing. Qu’est ce que c’est? Cela consiste à envoyer à deux échantillons de contacts deux versions d’un même message avec une variation dans l’un deux pour en déterminer l’impact. Par exemple un objet formulé de deux manières différentes : “Un service acheté, un service offert” ou “Réduction de 50% sur toute commande de deux services”. Vous pouvez ainsi tester deux objets, des couleurs différentes, un positionnement du contenu différent, une image différente… Ne changez qu’une seule chose entre les deux messages pour pouvoir identifier ce qui influence les résultats. Une fois le test effectué, envoyez au reste de la base celui qui aura eu les meilleurs résultats!


L’envoi d’une newsletter suppose d’avoir déjà récupéré les adresses mails des internautes qui la recevront. On peut donc s’interroger sur sa place au sein d’une stratégie de marketing entrant puisque le client potentiel est déjà venu vers la société. Il s’agit, en fait, d’un outil qui va agir différemment selon le type de lecteur :

  • elle va créer une relation avec des leads qui auraient pu télécharger un livre blanc ou une plaquette sur votre site ou qui vous auraient contacté par mail pour des informations sans jamais avoir abouti à une commande. Grâce à cette newsletter, vous maintenez un contact avec eux et êtes ainsi susceptible de les conduire à se procurer vos produits ou faire appel à une de vos prestations.

  • elle va fidéliser vos clients actuels en leur faisant parvenir en avant-première des offres exclusives, des informations spécifiques ou des invitations.



Nous vous aidons à concevoir de belles lettres d'information pour raconter l'histoire de votre marque et maintenir l'engagement des clients :

contenu de cette newsletter, identité visuelle, fréquence d’envoi, les « plus » qu’elle propose à ses destinataires, l'analyse et le suivi des leads, le bon respect des RGPD... Notre équipe peut intervenir sur ces différents points et également s’occuper de l’envoi des newsletters si vous souhaitez l'externaliser.


58 vues0 commentaire

Comments


bottom of page